5/5 - (3 votes)

La fiche produit est un élément incontournable des sites de e-commerce. C’est elle qui présente toutes les caractéristiques d’un produit à la vente et surtout, elle est la dernière page consultée avant de procéder à une commande. C’est pourquoi il est essentiel de bien la travailler afin de la rendre visible des clients et de les convaincre d’acheter. Mais on ne sait pas toujours comment s’y prendre pour optimiser une fiche produit : comment bien référencer sur Google un texte aussi court et descriptif ? Conseils en rédaction, techniques SEO, UX : je vous livre dans cet article des astuces qui vous aideront à augmenter la visibilité de votre boutique en ligne.

 

1. Soignez le descriptif de vos produits pour séduire les internautes comme les algorithmes

La première étape lorsque vous rédigez votre fiche produit est de choisir les bons mots clés pour la rendre visible sur internet. Le mot clé principal doit correspondre à une intention de recherche, c’est-à-dire une requête tapée dans les moteurs de recherche. Vous pouvez observer les suggestions Google ou ce que font vos concurrents pour trouver des idées. Ce mot clé devra figurer dans le titre de votre fiche et dans au moins un sous-titre.

Puis, il vous faut sélectionner des mots clés secondaires : soit des synonymes, soit des expressions en lien avec votre requête clé, mais plus spécifiques et donc moins recherchées. Ces mots clés correspondent à ce qu’on appelle des requêtes de longue traîne.

Exemple : “pantalon d’équitation” est une requête clé, “pantalon d’équitation à grip taille haute” est une requête de longue traîne. Mon conseil : privilégiez une requête de longue traîne comme mot clé principal pour optimiser votre fiche produit. Moins concurrentielle, elle vous permettra de vous positionner plus facilement en première page de résultats, tout en vous apportant un trafic plus qualifié et donc plus susceptible d’acheter !

Une fois vos mots clés sélectionnés, il faut les disséminer dans un texte copywrité. Le copywriting, c’est l’art de persuader grâce à des textes qui vont susciter une émotion, retenir l’attention et convaincre de passer à l’achat. Ce texte doit faire minimum 300 mots pour plaire aux algorithmes de Google. Cela peut sembler compliqué pour une fiche produit, mais il y a de nombreuses informations que vous pouvez développer pour enrichir votre contenu : présentation de votre article, son histoire, vos conseils d’utilisation, sa fiche technique, des exemples d’utilisation…

C’est d’autant plus important que d’après une enquête de l’entreprise Salsify, 98% des internautes ont déjà été dissuadés d’effectuer un achat en raison d’une description incomplète ou incorrecte !

Soyez percutant et original et pour ça, n’oubliez pas de personnaliser chaque fiche produit, même pour un article disponible en plusieurs versions. Le duplicate content, ou le fait de copier/coller un texte, peut handicaper votre page pour se positionner. Le descriptif de chaque fiche doit donc être unique. Si cet exercice de reformulation vous semble pénible ou difficile, vous pouvez faire appel aux services d’une rédactrice web SEO.

fiche produit optimisée

Exemple d’une fiche produit optimisée chez la marque Horse and Ropes avec un descriptif de l’article très détaillé et développant le champ sémantique autour du licol éthologique : corde, nœud, têtière…

bandeau Newsletter

Pour terminer la rédaction de votre fiche, pensez à créer un CTA (Call To Action) bien visible, point d’orgue de votre stratégie marketing. Après avoir séduit l’internaute avec votre descriptif, incitez-le à passer à l’action ! Un bouton “Acheter maintenant” accompagné de ses options “ajouter à mes favoris”, “ajouter au panier”, “consulter la disponibilité en magasin” accompagnera le client dans son processus de réflexion tout en l’encourageant à agir. Les messages à caractère d’urgence (“Plus que 2 en stock !”) constituent également une technique commerciale classique, mais souvent payante.

2. Appliquez les techniques clés de référencement web pour optimiser vos fiches produits

Votre descriptif est rédigé, il faut maintenant le mettre en forme en respectant les techniques de SEO. Celles-ci vont aider les robots de Google à comprendre de quoi parle votre fiche, quelles en sont les informations importantes et ainsi comment la positionner dans les résultats de recherche. Parmi elles, on trouve : 

  • L’utilisation du balisage HTML : ce sont les petits codes qui vont indiquer où se trouvent les titres, les sous-titres, les images, bref comment lire et mettre en page votre description. Les balises les plus importantes à utiliser sont les Title (titre affiché dans la SERP – page de résultats des moteurs de recherche NDLR), H1 (titre de la fiche), H2 (sous-titres) et la meta description (description affichée dans la SERP). Je vous conseille d’insérer votre mot clé, le nom de votre produit et le nom de la marque dans le title et vos mots clés dans les H2.
  • La personnalisation du lien URL : www.nomdemonsite.com/produits/selle-cuir-mixte-nomdelamarque-marron est bien plus parlant que l’adresse générée automatiquement proposée, type www.nomdemonsite.com/produits/jf365GBx7j. Attention : si votre fiche produit est déjà en ligne, mieux vaut ne pas modifier son URL au risque de perturber son référencement, de casser tous les liens qui auraient été faits vers elle et de devoir entamer un travail de redirections assez fastidieux.
  • L’optimisation des images : pour vendre votre produit, il faut miser sur des images de belles qualités, le présentant sous toutes ses coutures et surtout optimisées ! Pour cela, je vous conseille de nommer de façon explicite votre photo sur votre ordinateur avant de la téléverser sur votre site et de bien remplir avec vos mots clés l’attribut alt qui sert à décrire l’image pour les algorithmes.

Enfin, le développement d’un blog afin de renforcer votre maillage interne est un excellent moyen de booster votre référencement naturel. Le maillage interne consiste à créer des liens vers des pages de votre propre site afin d’y garder l’internaute plus longtemps. Les articles de blog sont plus faciles à optimiser qu’une fiche produit et vous permettent de travailler votre référencement sur toutes les thématiques liées à vos articles. Grâce à eux, vous augmentez votre visibilité sur Google. Vous n’avez plus qu’à y inclure systématiquement 2 à 3 liens vers vos fiches produits pour créer un tunnel de vente efficace !

 

3. Ne négligez pas la qualité de l’expérience utilisateur pour assurer la visibilité de vos fiches produits

 

Grâce à l’optimisation de vos fiches produits, vous pouvez espérer apparaître dans les premiers résultats Google. Mais encore faut-il que vos clients restent sur vos fiches et les lisent ! Pour ça, il faut que votre site soit ergonomique, avec une navigation claire et facile !

 

Pour soigner l’expérience utilisateur, commencez par veiller aux performances de votre site. De nos jours, 66% des ventes en ligne se font avec un smartphone d’après une étude réalisée par Statista. Il est donc impératif que votre site soit responsive, c’est-à-dire qu’il s’adapte à la navigation mobile pour assurer un affichage optimal de la fiche produit, quel que soit l’appareil utilisé pour la consulter.

Le temps de chargement de la page va également être un élément prépondérant : Google avait révélé qu’une augmentation de 0,5 seconde dans le temps d’affichage des résultats d’une requête lui faisait perdre 20% de son trafic ! Allégez le poids de vos contenus en compressant vos fichiers, en privilégiant du JPG pour les images qui est plus léger que le PNG (dans tous les cas, ne pas dépasser 100 KO), en limitant l’accumulation de plugins…

Vous pouvez retrouver des conseils pour améliorer la vitesse d’affichage de vos fiches, adaptés spécifiquement à votre CMS (Shopify, WordPress, Woocommerce, Wix, Prestashop) dans leurs pages d’aide.

 

Un second levier pour vous assurer de ne pas perdre l’internaute est d’être le plus transparent possible dans votre communication. Plus trouver les informations dont il a besoin pour se décider à acheter sera facile, plus l’internaute sera susceptible de concrétiser la vente et de revenir. Ainsi, une bonne fiche produit doit permettre : 

  • De voir le prix au premier coup d’œil,
  • De sélectionner facilement les options (taille, couleur, personnalisation),
  • D’avoir une vue sur les stocks et la proposition d’articles similaires en cas de rupture (ce qui est une nouvelle occasion de renforcer le maillage interne et de ne pas décevoir le client),
  • D’avoir constamment accès au fil d’Ariane pour retourner aisément en arrière afin de comparer avec un autre produit ou parcourir le reste de la catégorie.

Les éléments de réassurance doivent également être mis en évidence : délais de livraison, politique de retour, CGV et surtout avis clients ! L’importance de la preuve sociale n’est plus à prouver. À ce propos, n’ayez d’ailleurs pas peur de laisser en ligne quelques commentaires mitigés : cela renforcera la confiance de l’internaute envers la véracité de ces avis et appuiera par conséquent la force de ceux qui sont positifs.

optimiser une fiche produit pour le SEO

Légende : Exemple d’une fiche produit Décathlon parfaitement pensée pour l’UX : toutes les informations et options sont visibles en un clin d’œil et à portée de clic.

Pour résumer, une fiche produit travaillée pour le référencement naturel va contribuer à augmenter le nombre de visites sur votre site et faciliter le parcours de vos clients jusqu’à l’achat. Son optimisation est donc un point essentiel de votre stratégie de vente. Pour cela, vous devez à la fois plaire aux internautes et aux algorithmes en proposant des descriptifs produits riches, mis en pages en respectant les règles du SEO et faciliter la navigation sur votre site pour accompagner l’internaute tout au long du processus de vente. Vous avez encore des interrogations sur comment optimiser votre fiche produit ? Vous souhaitez aller plus loin dans votre stratégie marketing ? Réservez un appel avec moi pour découvrir mes programmes d’accompagnement !

banniere checklist seo
Shares
Share This