Lors de la construction de votre site mais également tout au long de “sa vie” vous allez devoir optimiser la structure de celui-ci, gérer la technique et vérifier que tout est ok côté “back-office”.

La technique est un des 3 piliers du SEO (référencement naturel). Votre site doit donc être construit selon certaines règles.
Il y a aussi pas mal de choses à paramétrer pour que vous puissiez avoir des statistiques qui vous aident à mieux connaître vos visiteurs et un site super rapide entre autres.

Tout comme pour le contenu, je vous ai listé un ensemble de points à vérifier lorsque vous faites votre site Internet et de manière régulière par la suite.

Vous êtes prêts ?

C’est parti !

1/ Mise en place de Google Analytics et Google Search Console

Outils gratuits indispensables pour suivre et analyser les visites de votre site mais aussi pour être prévenu d’une anomalie.

Google Analytics se configure assez facilement notamment si vous utilisez WordPress et un plug-in appelé Yoast (gratuit, c’est un super outil pour vous aider dans votre référencement).

Un bout de code sera placé dans le code de votre site afin de tracer l’ensemble des visiteurs : d’où ils viennent, quelles pages ils visitent, combien de temps ils restent…
Ces informations sont précieuses pour votre stratégie marketing !
Vous pourrez ainsi mieux prendre vos décisions concernant vos actions de communication.

Google Search Console va vous permettre de vérifier que votre site est bien indexé et que les robots de Google peuvent bien le visiter. L’outil va regarder si tout est bien OK côté code, visibilité et visualisation sur mobile.
Mais ce n’est pas tout, il va également vous permettre de voir quels mots clés sont tapés pour arriver à votre site et à quelle position il se situe sur le moteur de recherche !

Ces 2 outils sont donc très importants à mettre en place dès le début et à ensuite consulter régulièrement.

2/ Créer le sitemap

Un sitemap c’est un peu le plan de votre site. Il contient l’ensemble des pages de votre site et permet aux robots des moteurs de recherche de bien savoir de quoi vous parlez.
Encore une fois si vous travaillez avec WordPress et que vous avez le Plugin Yoast, le sitemap est très facile à configurer sans avoir besoin de savoir coder.

3/ Configurez le fichier robots.txt

Le fichier robots comme son nom l’indique permet aux robots des moteurs de recherche de savoir ce qu’ils ont le droit de visiter sur votre site. Par exemple, on pourrait leur indiquer de ne pas visiter la page mentions légales, car elle ne sert pas à grand chose pour votre référencement.
Il faut également leur interdire l’accès à votre espace administrateur.

Un fichier robots est un fichier .txt et se présente comme ça :

User-agent: *
Disallow: /wp-admin
Disallow: /politique-de-confidentialite
Disallow: /mentions-legales
Allow: /wp-admin/admin-ajax.php

Il est placé à la racine de votre site.

4/ Installez Yoast si vous êtes sur WordPress

Comme indiqué tout à l’heure, Yoast est un super outil qui vous fera gagner un temps fou et vous aidera dans l’optimisation de votre site.
C’est un plugin de WordPress. Il a une version gratuite et une version payante. Mais la version gratuite peut suffire largement, au moins dans un 1er temps.
Il est facile à configurer vous avez juste à suivre les indications.

5/ Activez le SSL et mettez votre site en HTTPS

Le SSL est un certificat qui vous permettra de sécuriser votre site et donc de le passer en HTTPS.
Ainsi vos visiteurs auront le fameux petit cadenas vert !
Le HTTPS n’est pas le plus important en référencement naturel mais c’est surtout un point positif pour vos visiteurs. D’autant plus si vous avez un site e-commerce (une boutique en ligne).

En effet 84% des utilisateurs abandonnent leur achat si le site n’est pas sécurisé !
Normalement sur chaque offre d’hébergement vous avez un certificat SSL intégré.

6/ Vérifiez que votre site est responsive

Responsive ça veut dire que l’affichage doit s’adapter aux mobiles. Aujourd’hui 50% des utilisateurs effectuent leurs recherches sur mobile. Autant vous dire que vous devez absolument avoir un site “mobile friendly” !
Vérifiez que le thème que vous utilisez (si vous êtes sur WordPress ou Wix) est bien responsive.

7/ Vérifiez que votre site est au standard W3C

Le W3C est un organisme qui développe des standards pour le web. Avoir un site au standard W3C c’est garantir que son code est propre et conforme à ce qui est attendu par les moteurs de recherche. Cela garantit la bonne indexation du site et de meilleurs résultats de classement et de reconnaissance.

Si vous utilisez une plateforme connue comme WordPress pas d’inquiétude,
votre site sera bien conforme !

8/ Le marquage shema.org

shema.org est un système qui permet d’indiquer à Google certaines données intéressantes et lui permet de reconnaître certains éléments de la page comme un énoncé de recette, le titre d’un film, le prix d’un produit. Les résultats affichés dans les moteurs de recherche sont appelé Rich Snippet. Il vous permet d’apparaître en position 0 :

Vous pouvez configurer vos micro-données selon 2 méthodes, soit via un Plugin WordPress, soit à l’aide de Google : Outil d’aide au balisage

7/ Complétez votre fiche Google My Business

J’en avais déjà parlé lors d’un précédent article mais si vous avez une activité locale, vous devez absolument vous servir de Google My Business pour être plus visible sur Internet.

C’est gratuit et facile à configurer, donc profitez-en !

8/ Au fur et mesure : surveillez les erreurs 404 et vos statistiques

Les erreurs 404 arrivent quand vous modifiez un lien ou supprimez une page.

Google continue de l’indexer et de la référencer mais si votre visiteur tombe dessus il arrivera sur une page d’erreur.
Il vaut mieux éviter d’avoir ce type d’erreur. Pour cela, éviter de modifier vos Urls.
Et si vous supprimez une page, pensez à faire une redirection 301 (redirection permanente) vers une page similaire.
Quant aux statistiques, comme expliqué au début de cet article c’est important de consulter vos statistiques régulièrement pour mieux prendre vos décisions en terme de marketing et communication.

Ces éléments vous permettront d’avoir un site bien construit d’un point de vue technique et prêt à être référencé !
Vous pouvez enregistrer l’infographie ci-dessous !
Dans la prochaine et dernière partie de cette checklist nous verrons tout ce qui concerne le linking.

Centre de préférences de confidentialité

Curabitur felis dictum elementum luctus accumsan amet,
Shares
Share This