Optimiser son site fait partie des tâches incontournables quand on souhaite avoir une visibilité en ligne.
Lors de la construction de votre site mais également tout au long de “sa vie” vous allez devoir optimiser la structure de celui-ci, gérer la technique ou déléguer si c’est possible.

La technique est un des 3 piliers du SEO (référencement naturel). Votre site doit donc être construit selon certaines règles.
Il y a aussi pas mal de choses à paramétrer pour que vous puissiez avoir des statistiques qui vous aident à mieux connaître vos visiteurs et un site rapide à télécharger et s’afficher, entre autres.

Tout comme pour l’optimisation du contenu, je vous ai listé un ensemble de points techniques à vérifier lorsque vous faites votre site Internet et de manière régulière par la suite.

Vous êtes prêts ?

C’est parti !

1/ Mise en place de Google Analytics et Google Search Console

Outils gratuits indispensables pour suivre et analyser les visites de votre site mais aussi pour être prévenu d’une anomalie.

Google Analytics se configure assez facilement notamment si vous utilisez WordPress et un plug-in comme Yoast, Rank Math SEO, ou SEOpress. (ces plugins vous aideront également à bien optimiser vos pages pour le référencement naturel)

Un bout de code (appelé script) sera placé dans votre site afin de tracer l’ensemble des visiteurs : d’où ils viennent, quelles pages ils visitent, combien de temps ils restent…
Ces informations sont précieuses pour votre stratégie marketing !
Vous pourrez ainsi mieux prendre vos décisions concernant vos actions de communication.

Google Search Console va vous permettre de vérifier que votre site est bien indexé et que les robots de Google peuvent bien le visiter. L’outil va regarder si tout est bien OK côté code, visibilité et visualisation sur mobile.
Mais ce n’est pas tout, il va également vous permettre de voir quels mots clés sont tapés pour arriver à votre site et à quelle position il se situe sur le moteur de recherche !

Ces 2 outils sont donc très importants à mettre en place dès le début et à ensuite consulter régulièrement.

2/ Créer le sitemap

Un sitemap c’est un peu le plan de votre site. Il contient l’ensemble des pages, des images de votre site et permet aux robots des moteurs de recherche de bien savoir de quoi vous parlez.
Encore une fois si vous travaillez avec WordPress et que vous avez un plugin comme Yoast, le sitemap est très facile à configurer sans avoir besoin de savoir coder.

3/ Configurer le fichier robots.txt

Le fichier robots comme son nom l’indique permet aux robots des moteurs de recherche de savoir ce qu’ils ont le droit de visiter sur votre site. Par exemple, on pourrait leur indiquer de ne pas visiter la page mentions légales, car elle ne sert pas à grand chose pour votre référencement.
Il faut également leur interdire l’accès à votre espace administrateur.

Un fichier robots est un fichier .txt et se présente comme ça :

User-agent: *
Disallow: /wp-admin
Disallow: /politique-de-confidentialite
Disallow: /mentions-legales
Allow: /wp-admin/admin-ajax.php

Il est placé à la racine de votre site.

4/ Installer un plugin SEO si vous êtes sur WordPress

Comme indiqué tout à l’heure, Yoast, Rank Math SEO ou SEOpress sont de super outils qui vous feront gagner un temps fou et vous aideront dans l’optimisation de votre site.
Ce sont des plugins de WordPress. La plupart ont une version gratuite et une version payante. Mais la version gratuite peut suffire largement, au moins dans un 1er temps.
Ils sont faciles à configurer (avec un léger avantage pour Yoast) vous avez juste à suivre les indications.

5/ Activer le SSL et mettre le site en HTTPS

Le SSL est un certificat qui vous permettra de sécuriser votre site et donc de le passer en HTTPS.
Ainsi vos visiteurs auront le fameux petit cadenas vert !
Le HTTPS n’est pas le plus important en référencement naturel mais c’est surtout un point positif pour vos visiteurs. D’autant plus si vous avez un site e-commerce (une boutique en ligne).

En effet 84% des utilisateurs abandonnent leur achat si le site n’est pas sécurisé !
Normalement sur chaque offre d’hébergement vous avez un certificat SSL intégré.

6/ Vérifier que votre site est responsive

Responsive ça veut dire que l’affichage doit s’adapter aux mobiles. Aujourd’hui 50% des utilisateurs effectuent leurs recherches sur mobile. Autant vous dire que vous devez absolument avoir un site “mobile friendly” !
Vérifiez que le thème que vous utilisez (si vous êtes sur WordPress ou Wix) est bien responsive.
Par ailleurs depuis 2019, Google est passé à l’Index Mobile First, ce qui signifie que ses robots visitent votre site comme s’ils étaient sur mobile. Et c’est de cette version qu’ils tiennent compte pour indexer votre site.
Il faut donc absolument que votre site soit adapté pour mobiles.

7/ Vérifier que votre site est au standard W3C

Le W3C est un organisme qui développe des standards pour le web. Avoir un site au standard W3C c’est garantir que son code est propre et conforme à ce qui est attendu par les moteurs de recherche. Cela garantit la bonne indexation du site et de meilleurs résultats de classement et de reconnaissance.

Si vous utilisez une plateforme connue comme WordPress pas d’inquiétude, votre site sera bien conforme !

8/ Le marquage shema.org

shema.org est un système qui permet d’indiquer à Google certaines données intéressantes et lui permet de reconnaître certains éléments de la page comme un énoncé de recette, le titre d’un film, le prix d’un produit. Les résultats affichés dans les moteurs de recherche sont appelé Rich Snippet. Il vous aide notamment à apparaître en position 0 :

Vous pouvez configurer vos micro-données selon 2 méthodes, soit via un Plugin WordPress, soit à l’aide de Google : Outil d’aide au balisage

7/ Compléter votre fiche Google My Business

Si vous avez une activité locale, vous devez absolument vous servir de Google My Business pour être plus visible sur Internet. Découvrez comment utiliser Google My Business. 

C’est gratuit et facile à configurer, donc profitez-en !

8/ Surveiller les erreurs 404 et les statistiques

Les erreurs 404 arrivent quand vous modifiez l’url d’une page ou supprimez une page.

Google continue de l’indexer et de la référencer mais si votre visiteur tombe dessus il arrivera sur une page d’erreur.
Il vaut mieux éviter d’avoir ce type d’erreur. Pour cela, éviter de modifier vos Urls.
Et si vous modifiez un Url ou supprimez une page, pensez à faire une redirection 301 (redirection permanente) vers une page de remplacement.
Quant aux statistiques, comme expliqué au début de cet article c’est important de les consulter régulièrement pour mieux prendre vos décisions en terme de marketing et communication.

Ces éléments vous permettront d’avoir un site bien construit d’un point de vue technique et prêt à être référencé !
Vous pouvez enregistrer l’infographie ci-dessous pour vous rappeler ces points importants.

Besoin d'aide pour votre SEO ?

Pas à l’aise avec la technique ? Je peux gérer l’installation et les paramètres de votre site WordPress pour bien démarrer !

Centre de préférences de confidentialité

velit, massa ipsum odio consectetur nunc consequat. quis Curabitur ut

OFFERT ! Le guide pour bien communiquer sur Internet

- Des conseils pour bien démarrer
- Des partages d'articles de blogs 
- Des ressources gratuites

C'est parti ! Surveille ta boîte mail !

Shares
Share This